Aller au contenu

Revue du Testeur de Tension Sans contact Kaiweets VT200 (tests et avis)

Kaiweets VT200 review complet avec test et essais de ce détecteur de tension sans contact NCV, avec avis et remarques après utilisation sur fils électriques et autre

Si comme moi vous aimez bricoler, et que vous prévoyez d’approcher des choses potentiellement sous tension (fils, prises, tableau électrique, …), vous aimerez sûrement savoir si vous êtes en sécurité, avant de toucher tel ou tel élément ! C’est pourquoi je vous partage ici mon retour sur un appareil qui permet justement de détecter le courant alternatif, et qui plus est, ne coûte vraiment pas cher (une dizaine d’euros tout au plus). Il s’agit ici du testeur de tension sans contact Kaiweets, modèle VT200.

Perso, je m’en sers à chaque fois que j’ai besoin de faire des raccordements électriques, quels qu’ils soient, afin de toujours m’assurer de l’absence de tension secteur là où je prévois de mettre les doigts, pour éviter tout accident. Bien sûr, cela ne fait pas tout, mais en tout cas, c’est un un des éléments de base incontournable, pour bien se mettre en sécurité ! D’ailleurs, je vous recommande de toujours avoir avec vous, à minima, un testeur de courant NCV (c’est à dire sans contact, comme celui présenté ici), si vous prévoyez de toucher des éléments électriques. Vous pourrez ainsi vérifier l’absence de courant secteur, avant d’y mettre les doigts !

Bonjour, et bienvenue sur le site Passion Electronique !

Comme vous le savez, l’électricité n’est pas un jeu. Et toute mauvaise manipulation peut être parfois lourde de conséquence (voire fatale). C’est pourquoi je vous recommande de ne jamais toucher la moindre partie électrique sous tension, à moins de savoir exactement ce que vous faites. Dans le doute, faites toujours appel à un électricien qualifié. Cela étant dit, le testeur NCV que je vous présente ici permet de vérifier l’absence de tension, aux abords de fils ou appareillages électriques que vous visez. C’est donc un bon moyen pour commencer à se mettre en sécurité. Bien sûr, cela n’exclut en aucun cas toutes les précautions d’usages à suivre, lorsqu’on fait du bricolage (surtout lorsqu’il s’agit d’électricité). Alors faites toujours preuve d’une extrême prudence, et de discernement avant tout !

À quoi sert le VT200 de Kaiweets ?

Le VT200 de chez Kaiweets est ce qu’on appelle un testeur de tension sans contact. Il permet donc de tester la présence ou non de tension électrique, et ce, sans entrer en contact avec l’objet à tester. Il est aussi appelé « testeur NCV » (provenant de l’anglais « Non-Contact Voltage »).

Le plus souvent, on se sert d’un tel appareil pour :

  • détecter l’absence de tension secteur 230V aux abords d’un fil, d’une prise, d’un câble, ou d’un boitier électrique, pour travailler en plus grande sécurité
  • différencier la phase (ou les phases) du neutre, afin de vérifier que rien ne soit inversé
  • et repérer un éventuel fil conducteur coupé (sous son enveloppe « caoutchouc », par exemple)

À noter que seules les tensions alternatives peuvent être détectées, et seulement dans une plage de tension donnée (par exemple : de 48 V à 1000 V).

Cela étant dit, vous pourriez me dire : mais quel est l’intérêt d’un tel appareil, sachant qu’un multimètre filaire pourrait faire la même chose ? Eh bien, je vous dirais qu’un testeur NCV a l’avantage considérable de pouvoir détecter des tensions SANS CONTACT, ce qui est bien plus sécuritaire ! Par ailleurs, il n’y a nul besoin de dénuder de fil ou chercher une partie conductrice à toucher, pour vérifier la présence ou l’absence de tension alternative à son contact. Ce qui permet d’être bien plus en sécurité, sans parler du gain de temps. Qui plus est encore, tout peut se faire d’une seule main avec un testeur de courant sans contact, alors qu’il est difficile de ne pas utiliser les deux, lorsqu’on utilise un appareil filaire.

Comment se servir de ce détecteur

En fait, rien de plus simple ! Car il suffit d’approcher le testeur de tension de l’élément à tester, et le testeur se mettra à biper et s’illuminer, s’il détecte la moindre tension alternative à proximité (de manière plus ou moins forte, et plus ou moins rapide, selon si vous êtes plus ou moins proche d’un élément sous tension AC).

Par contre, perso, pour être « sûr » que le testeur fonctionne bien avant de m’en servir, j’effectue toujours en premier un test de type « faux positif ». Pour ce faire, j’approche tout simplement le testeur d’une source de tension sûre (une prise de courant, un tableau électrique, un câble, ou autre … sous tension), pour m’assurer que la détection de tension fonctionne bien. Car on n’est jamais à l’abri d’une panne de détecteur, sait-on jamais !

Et si vous êtes parano (un peu comme moi !), vous pouvez vous mettre encore un peu en sécurité, en faisant : un test faux-positif, votre test, puis un test faux-positif. Ainsi, encadré par 2 tests positifs qui feront sonner votre détecteur, vous saurez à coup sûr que votre test effectué entre deux est bon (s’il a sonné, c’est qu’une tension alternative était bien présente, sinon, c’est qu’il n’y avait rien de détectable à ce moment-là).

Remarque : le VT200 Kaiweets possède 2 niveaux de sensibilités. Avec le premier niveau (« basse sensibilité »), on pourra facilement distinguer les fils sous tension des autres, mais cela obligera à être près des fils. Dans le deuxième mode (« haute sensibilité »), on pourra détecter « toute tension » de loin, ce qui est bien plus sécuritaire, mais empêche de savoir quel fil est réellement sous tension, par rapport aux autre (s’il y en a plusieurs côte à côte). Ces deux modes se complètent, en quelque sorte ; il n’y en a donc pas un meilleur que l’autre, mais simplement l’un plus approprié que l’autre, suivant les usages 😉

Les caractéristiques de ce testeur de tension sans contact

Maintenant que nous avons vu à quoi sert le Kaiweets VT200 et comment on l’utilise en pratique, voyons plus en détail ensemble ses principales caractéristiques techniques.

Gamme et type de tension détectable

Comme vu juste avant, le Kaiweets VT200 est un détecteur de tension alternative (et non continue). Il est donc idéal pour tester la présence de tension secteur (230V), si vous bricolez à la maison ou autre. Mais il ne se limite pas à ça !

En effet, au niveau de la plage de courant alternatif détectable par le VT200 de Kaiweets, on peut détecter du :

  • 48 à 1000 volts, en sensibilité « normale » (mode par défaut)
  • ou 12 à 1000 volts, en « haute » sensibilité

Dans le mode basse sensibilité (48 à 1000VAC ; c’est le mode par défaut), vous pourrez par exemple facilement distinguer la phase du neutre, et distinguer quels fils sont réellement porteurs de courant ou non. C’est très pratique ! Par contre, cela « oblige » à vraiment se tenir près des éléments à tester (quelques centimètres, tout au plus), ce qui n’est pas forcément très sécuritaire.

Dans le mode haute sensibilité (12 à 1000 VAC), vous pourrez « détecter du courant alternatif de loin » (dès 20 à 30 centimètres environ, pour du 230 VAC), ce qui nous apporte bien plus de sécurité que dans le mode précédent. Par contre, du fait de cette « trop grande » sensibilité, il ne sera plus possible de distinguer les fils qui sont porteurs de courant, et ceux qui ne le sont pas. Le testeur de tension saura donc juste dire qu’il y a une tension alternative « dans les parages », à proximité de lui.

Double sensibilité Kaiweets VT200, en 12V-1000V pour détection de près, et 48V à 1000 VAC en haute réactivité, pour tester tension alternative de loin

Par contre, comprenez bien que chacun de ces modes se complète, et leurs usages sont adéquats selon si vous préférez travailler avec plus de précision, ou plus de sécurité.

Nota : sur le VT200, il faut savoir que c’est le mode « basse sensibilité » qui est actif par défaut, à la mise sous tension de l’appareil. Si vous souhaitez passer sur le mode « haute sensibilité », il vous suffira alors d’appuyer brièvement sur le bouton « S ». Celui-ci s’illuminera en vert, prouvant ainsi que vous êtes passé en mode haute sensibilité.

Signalements visuels et sonores

Le VT200 Kaiweets a deux façons de nous avertir de la présence de tension alternative à proximité de lui :

  • visuellement, par un ensemble de LEDs (4 au total), nous indiquant le « niveau de tension » détecté (plus ce niveau sera important, et plus le nombre de LEDS allumées sera conséquent)
  • auditivement, par un buzzer qui émettra des bips réguliers (plus nous serons proche d’une tension alternative, et plus les bips seront rapides)

En pratique, c’est surtout l’aspect sonore qui nous intéresse ici, car nous n’aurons pas toujours les yeux fixés sur le testeur. Bien entendu, si vous êtes malentendant, c’est bien évidement l’indicateur visuel qui vous sera le plus approprié, à vous !

Du reste, la règle régissant le comportement de ces leds et de ces bips sonores est simple : plus vous serez près d’une source de courant alternatif, plus le testeur NCV se mettra à s’illuminer de partout, et bippera de plus en plus vite ! Difficile de faire plus clair 😉

Détection phase et neutre avec VT200 Kaiweets, testeur NCV permettant de distinguer le courant alternatif suivant prise de courant live ou neutral

Remarque : au niveau des 4 leds figurant sur le corps du testeur de tension, on retrouve :
une LED verte, qui indique simplement que l’appareil est allumé
et 3 leds rouges, qui indiquent le « niveau de tension détecté » (de 0 à 3, donc).
Lorsque la dernière LED rouge s’illumine, elle éclaire consécutivement le mot « Hi », juste au dessus (« Hi » signifiant « High », ou « haute détection de courant alternatif », si vous préférez ici).

Lumière intégrée

Autre caractéristique de ce détecteur de tension sans contact : il dispose d’une lumière intégrée, permettant de mieux y voir, pendant les mesures.

Perso, je trouve ça particulièrement utile, lorsqu’on travaille dans des milieux à faible luminosité (dans les combles, par exemple). En effet, lorsqu’on doit se faufiler dans certains endroits (comme dans un grenier), une lampe torche ne suffit pas toujours. Car elle peut tout aussi bien projeter de l’ombre sur ce qu’on cherche à tester, suivant où il est possible de la poser. C’est pourquoi avoir une petite lumière activable au besoin, et centrée sur ce qu’on teste, est vraiment un plus !

Par ailleurs, il faut bien comprendre qu’utiliser une lampe dans une main et un testeur NCV dans l’autre ne vous laisse, pour ainsi dire, plus aucune main de disponible. Là encore, avoir un testeur de tension avec lumière intégrée est un formidable atout, car cela nous laisse une main libre, pour faire autre chose (tenir d’autres fils ou câbles écartés, mettre des repères, …).

Cette mini lampe intégrée au détecteur de tension n’est donc pas un gadget, même si sa portée est, il faut bien l’avouer, assez limitée !

Lampe capteur NCV du Kaiweets VT200, pour éclairer les éléments à tester sans contact, lumière LED aidant la détection de courant alternatif en milieu sombre

Arrêt automatique du testeur NCV, en cas d’inactivité

Comme la plupart des appareils fonctionnant sur pile de nos jours, ce testeur de tension Kaiweets dispose d’une fonction d’arrêt automatique, en cas de non utilisation prolongée. Du coup, dans le cas de ce modèle VT200, le testeur s’éteindra au bout de 3 minutes, en cas d’inactivité.

Cela permettra d’économiser vos piles, si jamais vous oubliez d’éteindre votre détecteur de courant alternatif ! Ne riez pas, cela arrive parfois, notamment lorsqu’on a trente six milles choses à faire, en même temps 😉

Nota : les piles sont déjà fournies avec le Kaiweets VT200. Celles-ci sont au format 1,5V AAA, donc tout ce qu’il y a de plus standard, aujourd’hui ! Perso, je ne les ai pas changé depuis que j’ai mon appareil (plusieurs mois), mais il est clair que leur durée de vie dépendra du nombre de fois où vous vous en servirez (et de la durée d’utilisation, bien entendu !).

Les avantages et inconvénients du Kaiweets VT200, selon moi

Après avoir fait le tour des principales caractéristiques de ce détecteur de tension NCV, voici les avantages et inconvénients que j’ai relevé, après plusieurs mois d’utilisation :

AVANTAGES
  • Signalisation visuelle et sonore très claire
  • 2 niveaux de sensibilité très utiles (basse et haute), pour détecter des tensions soit grossièrement de loin, soit précisément de près
  • Excellente prise en main (design en forme de stylo + profilé anti-dérapant en bout)
  • Lumière intégrée au capteur NCV, ce qui permet de bien éclairer ce qu’on teste (idéal dans les espaces insuffisamment éclairés)
  • Format compact, facile à mettre dans la poche de son pantalon, ou de son haut de travail (avec crochet également, pour « mettre à la ceinture »)
  • Véritable testeur SANS CONTACT, pour travailler avec plus de sécurité
  • Mise en veille automatique, au bout de 3 minutes d’inactivité (permet d’économiser les piles, en cas d’oubli !)
  • Piles incluses, et déjà en place (1,5 volts / format AAA)
  • Indicateur de batterie faible intégré (LED verte clignotante si la tension des piles descend en dessous de 2,5V ; et coupure en dessous de 2,3 volts)
  • Idéal pour distinguer les fils portant du courant (comme la phase), du reste des autres fils (comme le neutre ou la terre)
  • Vraiment pas cher (une dizaine d’euros, tout au plus)
  • Manuel d’utilisation 100 % en français, vraiment concis, et super bien pensé (je vous en mets une copie ici, au format PDF)
  • Appareil très léger (quelques dizaines de grammes, environ)
  • Idéal également pour détecter des coupures d’âme conductrice, dans les fils électriques (sous le « caoutchouc » de protection/isolement)
  • Garantie 3 ans, avec un SAV directement accessible par mail (à l’adresse : support @ kaiweets.com)
  • Testeur conforme CE, classé CAT III 1000V (appareil à double isolation)
INCONVÉNIENTS
  • Bouton ON/OFF non « protégé » contre l’appui involontaire (en clair : l’appareil peut se mettre en route tout seul, si vous le mettez dans votre poche). C’est dommage, car un simple rebord en plastique tout autour aurait permis de sécuriser ce bouton, contre les enfoncements involontaires.
  • Embout de détection NCV non suffisamment « effilée » (en fait, ça rentre mal, ou de biais devrais-je dire, dans nos prises européennes, du fait que nos bornes phase et neutre sont en retrait, à l’intérieur)
  • Non utilisable en cas de forte humidité (à éviter donc sous la pluie, même fine, ainsi que dans les milieux très humides)

Tests et essais de ce « stylo NCV » (bilan après plusieurs mois)

Perso, après plusieurs mois d’utilisation, j’avoue en être pleinement satisfait. Et ce, que ce soit au niveau de la prise en main, de l’efficacité à détecter de manière plus ou moins fine les éléments sous tension, ou de la tenue des piles sur la durée, … franchement, je n’ai rien à redire ! Sans parler du fait qu’il s’agit là en plus d’un produit garanti 3 ans !

Au final, selon moi, c’est le meilleur compromis qui soit, entre super qualité et faible prix. Du coup, à quoi bon dépenser plus d’argent dans un testeur de « grande marque » ou autre, si les différences sont minimes ? C’est en tout cas mon ressenti, tout du moins sur ce produit là en particulier ! Bien sûr, libre à chacun d’avoir ou de se faire sa propre opinion ici, sur le sujet 😉

Au passage, j’ai profité de cet article « bilan après plusieurs mois d’utilisation » pour vous faire quelques photos. Comme ça vous verrez ce testeur NCV sous tous les angles (ou presque !), et en situation.



Nota : comme évoqué précédemment, je ne pourrais vous dire combien de temps tiendront les piles (là, ça ne fait pas 1 an que je m’en sers). Bien évidemment, cela dépendra de l’usage que chacun en fera ! Perso, je m’en sers ponctuellement, pour m’assurer que le courant soit bien coupé (je ne fais pas confiance aux étiquettes apposées sur les disjoncteurs), avant de toucher quelque fil ou prise que ce soit !

Stylo NCV kaiweets VT200, pour détection de courant alternatif sans contact, appareil pas cher et lumineux

Testeur de tension sans contact Kaiweets VT200
(détecteur de courant alternatif, de 12 à 1000 V)

Kaiweets VT200 avis : ce que j’en pense !

Voilà ! J’espère avoir bien fait le tour de ce petit testeur de tension sans contact Kaiweets VT200, à la fois efficace et pas cher, selon moi !

Perso, j’avoue ne plus pouvoir me passer de ce type d’appareil, chaque fois que j’ai besoin de vérifier que tout soit bien hors tension, avant de toucher quoi que ce soit ! Clairement : mieux vaut prévenir, que guérir ! Et du reste : pensez à toujours faire preuve d’une extrême prudence, notamment lorsqu’il s’agit d’électricité. Car certaines erreurs ne pardonnent pas …

Alors faites bien attention à vous, et à bientôt 😉
Jérôme.

À découvrir aussi : le multimètre Kaiweets KM601, intégrant déjà un testeur NCV (2 en 1 !)

Ce contenu vous plaît ? Alors abonnez-vous à la Newsletter pour ne rien louper !

(*) Mis à jour le 22/11/2022

5 commentaires sur “Revue du Testeur de Tension Sans contact Kaiweets VT200 (tests et avis)”

    1. Salut à toi !

      Oui, oui ! Grosso modo, tu as à l’intérieur :

      • 2 piles de 1,5 volts de type AAA
      • un PCB tout en longueur, supportant notamment les piles
      • et un capteur NCV au fond

      Voici deux photos que je viens de te prendre, afin que tu puisses bien visualiser cela :

      Piles kaiweets VT200 fournies de type AAA, équipant le détecteur de tension sans contact pour courant alternatif, avec accus de 1,5 volts
      Intérieur testeur de tension VT200 Kaiweets, capteur NCV au fond et piles en long dedans, montage sur PCB dans détecteur de courant alternatif

      Voilà ! @+
      Jérôme.

  1. Merci bien pour ce partage d’information. Même si ce testeur a beaucoup d’avantages, c’est dommage quand même qu’il ne puisse pas détecter la tension continue.

    1. Oui, c’est clair ! Mais à ma connaissance, aucun détecteur de tension sans contact ne permet la détection de courant continu (en tout cas, pour de la « petite tension », et pour un prix abordable). Cela dit, ça viendra forcément un jour, pour nous « bricoleurs » 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Symbole danger point d'exclamation site PSE, triangle jaune avec contour noir, texte noir alerte au milieu Afin de filtrer au maximum les messages de type "spam" ou "inappropriés", chaque commentaire est soumis à modération, et validé manuellement. Du coup, il se peut que certains commentaires ne soient pas publiés, ou sinon, avec un peu de retard.

Étiquettes: